Rising Start Up
La SMID une opportunité  pour les startups camerounaises
SMID

La SMID une opportunité pour les startups camerounaises

Depuis 2017, la communauté urbaine de Douala a lancé la constitution d’une société d’économie mixte locale de gestion du patrimoine. Financer les équipements ou les services nécessaires à la croissance et au développement durable de la Ville de Douala,
tel est l’enjeu de la Société Métropole d’Investissement de Douala, en abrégé SMID. Les entreprises publiques et parapubliques, ainsi que les personnes physiques constituaient la cible de Cette opération dont le portefeuille de souscription s’élevait à 150 000 FCFA.

Selon les responsables de la CUD rencontrés, au 30 Juillet 2018, la SMID a pu récolter 5,5 milliards soit 55% de son objectif (10 milliards).  Les fonds récoltés seront cotés en bourse à la Douala Stock exchange afin d’assurer une gestion transparente au public.

Ces fonds peuvent aussi être un bon placement pour les startups camerounaises basées à Douala qui souhaitent placer et fructifier leur investissement. Une démarche qui pourrait être en en point douter un véritable axe de stratégie de développement, étant donné que 75% des startups meurent au bout de 3 ans. Les banques toujours aussi frileuses à prêter de l’argent aux PME au Cameroun, on peut voir cela comme un placement boursier qui peut être rentable dans les années à venir.

La prochaine ouverture du capital de la SMID est prévue en 2020. D’ici  à là,  trois projets pilotes ont d’ores et déjà été retenus : il s’agit de la construction du marché de Bonamoussadi, la rénovation du marché de New Deido et la construction d’un centre de loisirs dans la vallée Besseke.  Des projets qui  représentent d’énormes  opportunités pour les start-ups qui se positionnent déjà pour offrir leur savoir-faire et contribuer à l’amélioration du visage de la cité économique.

À l’horizon  2025, la SMID entend doter la capitale économique, des infrastructures modernes pour des besoins totaux estimés à 1400 milliards de FCFA. Les start-ups entendent bien prendre part à ce projet de développement de la ville de Douala. Et heureusement, leur fort potentiel parle pour elles.  Les projets d’aménagement de la cité portuaire impliquent l’innovation dont les aspects sont maitrisés par les start-ups camerounaises et leur implication dans le projet de la SMID ne saurait être une option mais plutôt une nécessité qui contribuerait a plus d’un titre à accroitre leur développement et leur santé économique.

Ernestine MATJABO

Laisser un commentaire

Fermer le menu